Evelyne Brisou-Pellen

Publié le par Ninon

Le mois dernier, j'avais posé des questions à l'auteur de Garin Trousseboeuf, le fantôme de maitre Guillemin ou encore la vengeance de la momie, auxquelles elle a bien voulu répondre. Merci beaucoup, Evelyne Brisou-Pellen et les voici !

 

j1) Cela fait longtemps que vous écrivez ?

Depuis 1977.

 

2) Pourquoi avoir choisi d'écrire des romans historiques ?

J'adore me plonger dans d'autres mondes et comprendre les gens qui vivaient avant nous.

 

3) Quel est votre roman préféré ?

Je les aime tous, sinon je n'aurais pas pu les écrire jusqu'au bout. Ceux qui me laissent le souvenir le plus vivace sont les romans qui "à ambiance", comme : L'incroyable Retour, Un Cheval de Rêve, L'année du deuxième Fantôme, le Maître de la Septièùe Porte, le Mystère de la Nuit des Pierres, le Fantôme de Maître Guillemin, L'Hiver des Loups...

 

Celui dont j'aime le plus relire est La Grosse Bêtise. 

Celui qui m'a marquée le plus est Un si Terrible Secret :  pendant tout le temps de l'écriture, je n'ai pratiquement pas pu dormir.

 

4) Avez-vous une préférence pour une période de l'histoire ?

J'aime découvrir, je me passione donc pour celles que je evelyne brisou-pellenne connais pas encore. Mais il y en a qui ne m'attirent pas du tout : Louis XIV et toute la période depuis la Révolution à nous jours.

 

5) Que faut-il faire pour écrire un roman historique ?

J'appelle plutôt ce que j'écris "roman qui se déroule dans un temps du passé". "Historique" donne l'impression qu'on a affaire à une leçon d'histoire. Pour le monde contemporain, on parle de "policier", "amour", "espionnage", "aventure" etc. Pourquoi regrouper ce qui se passe dans un autre temps sous un terme général aussi vague ?

Je m'appuie sur une documentation solide qui fera le terreau de mon roman, mais j'écris avant tout une aventure. Elle sera réussie si on n'a pas l'impression de se trouver dans un documentaire déguisé. C'est le plus dificile à réaliser.

Je pars toujours de coup de coeur et d'intérêt pour une époque (en évitant ce qui est "à la mode").

Pour mon premier roman dans cette veine -La Cour aux Etoiles-, l'éditeur a longuement hésité à le publier. "L"histoire ne marche pas", disait-il. 30 ans après, ce roman se vend toujours...

Si j'ai malgré tout envie d'écrire sur un sujet "courru", je trouve un biais pour que le roman ne ressemble pas aux autres.

Par exemple, l'Egypte me démengeant quand même, j'ai cherché pendant deux ans comment l'aborder de manière originale, et j'ai fini par écrire la Vengeance de la Momie dans un registre fantastique.

 

micro-dessin6) Il me semble que beaucoup des personnages principaux sont des garçons. Pourquoi ?

Il faudrait faire le décompte mais je ne suis pas sûre que les garçons gagneraient. En fait, tout dépend de mon sujet. Au moment où je me documente, je vois surgir dans ma tête le héros. Garçon ou fille, je ne le maîtrise pas, j'ai l'impression de le découvrir par surprise.

Il y a malgré tout parfois des impératifs. Par exemple, au Moyen-Âge, il n'y avait pas de collège pour les filles. Le héros du Fantôme de Maître Guillemin sera donc forcément un garçon.

 

7) Et maintenant, qu'allez-vous faire ?

Je viens de finir ma série Ysée, dont le 3ème et dernier tome Le Pas de la dame blanche. Une trilogie que j'aime beaucoup et qui marche de mieux en mieux.Et, comme j'aime le faire, je vais sauter du coq à l'âme, en me plongeant dans le mystère, l'étrange, le surnaturel... Je n'en dis pas plus, sauf que la série paraîtra aussi chez Bayard, début 2013.

 

Qu'en pensez-vous ? Voici son site !

Publié dans les auteurs

Commenter cet article