La bibliothécaire

Publié le par Ninon

lab.gifGudule

Note : 4/5.

Ma critique : je dois dire que le début ne m'a pas trop intéressé (mais ce n'est que le début !) puis on se prend bien vite à l'histoire. Celle-ci est d'ailleurs amusante et saugrenue : qui n'a jamais rêvé d'entrer dans l'histoire d'un livre ?! La fin est également bien imaginée et un peu en suspens. J'aime bien le personnage de Doudou, le rappeur !

  Les morales sont, d'après moi, que ça sert à quelque chose les livres et qu'écrire peut changer beaucoup de choses par exemple dans des relations. Car, même sans voyager dans les livres, ils permettent beaucoup de choses dont l'auteur fait allusion dans son roman et la deuxième morale est parfaitement illustrée par la fin.

  Beau récit insérant des variantes et des nouveautés hilarantes dans des oeuvres classiques, pour parler d'un sujet que tous le monde n'aime pas forcément.

Resumé extrait de la quatrième de couverture :

Pourquoi la vieille qui habite en face de chez Guilllaume écrit-elle très tard dans la nuit ? Quelle est cette jeune fille qui ne sort de chez elle qu'à la nuit tombée ? Pour résoudre ces mystères, Guillaume se lance dans un fantastique voyage au pays des livres et de l'écriture.

Critique de l'édition :

Une plongée au coeur de la littérature qui a séduit plus d'un million de lecteurs !

Coûte : 4, 90 €.

En poche.

19 chapitres.

187 pages.

Le livre de poche jeunesse.

Sorti en 1995.

Publié dans critiques

Commenter cet article