Ileana

Publié le par Ninon

Isabelle Meyer

ilTome 1, exil en pays humain

Note : 5/5 livres9

Ma critique : j'ai adoré ce roman mais je trouve dommage que peu de gens connaissent. Moi, je l'ai découvert dans un petit salon du livre. L'auteur n'était pas là (dommage !) mais le livre était sur le stand de l'édition du Jasmin ; il m'a tout de suite tapé dans l'oeil avec sa couverture très belle faite par Nauriel (très bon boulot) ! Je n'ai pas après cessé de tourner autour et mes parents, énervés par mon manège on finit par l'acheter bien qu'il soit un peu cher. Mais il en valait largement la peine ! Après l'avoir lu, je l'ai passé à deux autres amies qui ont également aimé et ont attendu avec impatience que j'achète la suite !

  L'auteur a son propre style et invente les capacités de ses personnages, l'histoire est racontée avec humour en partie grâce à Benoît qui dédramatise souvent la situation, nous ressemble, une aventure qu'on aimerait vivre... Un livre qui sans nous ennuyer, nous décrit des paysages sortis tout droit du cerveau de l'auteur sans copier coller mais avec quelques sources. Quand j'en sors, je me sens beaucoup mieux qu'avant (anti-dépresseur) avec du suspens tel qu'on ne peut pas s'en détacher. Quand on a lu le tome 1, on lit la suite ! De plus, la fin, là où on accroche le plus, s'arrête brutalement alors qu'on veut en savoir plus. Alors, l'option de l'auteur : direction la librairie pour le tome 2, ce que j'ai fait !

Résumé extrait de la quatrième de couverture :

Afin d'échapper à la horde armée qui a détruit sa cité et enlevé ses parents, Ileana, une jeune fée, cherche refuge dans le monde des humains, où elle se fait passer pour une adolescente comme les autres.

Le retour dans son pays s'avérant plus difficile que prévu, elle devra compter sur l'aide de Claire et Benoît, ses amis du foyer, et sur celle d'un vieux libraire qui semble en savoir long sur le monde d'où elle vient...

Coûte : 16 €

38 chapitres et 1 épilogue

386 pages

Grand format

Edition du jasmin

Sorti en 2008.

 

gTome 2, retour à Edelynn

Note : 5/5 livres9

Ma critique : j'ai eu un peu plus de mal à rentrer dans ce deuxième tome (ne me demandait pas pourquoi) mais j'en suis ressortie dans le même état que pour le premier tome. La deuxième fois où j'ai essayé de lire ce roman a été la bonne ; je n'ai lâché à partir de ce moment-là le livre qu'en cas d'obligation. L'auteur a toujours un style plaisant, et les blagues de Benoît sont toujours marrantes. Je me suis contentée de lire le roman sans me poser de questions mais après l'avoir fini, je me suis rendue compte que ç'avait du être dur à écrire et que l'auteur a assuré et est un maître dans ce domaine. Alors, chapeau ! Les éléments s'enchaînent sans qu'on ne s'en rende compte, s'emboîtant avec ce qui a été dit dans le tome 1. Le plan de Claire pour le seigneur noir à été bien trouvé et bien écrit, c'était une partie très intéressante à lire. Les personnages sont toujours très attachants et les blagues du duo Imraëgg (elfe) et Benoît sont marrantes ; j'étais pétée de rire devant mon livre ! A la fin, j'ai un peu craint pour le clan des gentils, c'était serré. On s'y perd un peu dans les tantes d'Ileana, mais j'ai finit par m'y retrouver. En conclusion : tout finit bien mais c'est alors qu'on se pose des questions :

  Quelle sera la suite ? En tout cas, j'ai hâte de l'acheter !

Résumé extrait de la quatrième de couverture :

Après quelques mois d'exil dans le monde des humains, Ileana a réussi à revenir à Edelynn, le pays des fées, accompagnée de ses amis jumeaux. Ils vont découvrir les merveilles du Monde des Cinq Peuple et affronter ses dangers, à la recherche des parents d'Ileana. Chevauchant ours et licorne, les trois adolescents voyagent de la légendaire Néourvellen, cité inaccessible des elfes, à l'océan des sirènes, sous la constante menace des trolls et des tordakyls.

Quels alliés pourront les aider à remporter la guerre qui se prépare contre le seigneur noir ?

Coûte : 16 €

41 chapitres et un épilogue

361 pages

Edition du jasmin

Sorti en 2009

challenge-jeunesse-2

Publié dans critiques

Commenter cet article