Arsène lupin

Publié le par Ninon

Maurice Leblanc

 arsènelupinL'aiguille creuse

Note : 5/5.

Ma critique : j'ai beaucoup aimé ce livre que je ne pensais pas autant aimer et que j'ai dévoré en quelques jours. Au début, je n'avais pas tout compris, mais dès le premier chapitre on aime. Le raisonnement est agréable, on a l'impression de tout trouver, au fur et à mesure. Mais j'ai eu l'impression d'une deuxième partie, ce qui est dommage. Je ne l'ai pas trouvé assez raccroché au début de l'histoire. Parfois aussi, le raisonnement est un peu dur à suivre, surtout quand il est sur la falaise. J'aime bien le personnage d'Isidore Beautrelet, qu'on suit tout au long de l'histoire, bien plus qu'Arsène Lupin. Je ne sais pas comment ça se passe dans les autres romans d'Arsène Lupin mais ça m'a un peu déçu. Par contre j'ai beaucoup aimé les passages sur l'aiguille creuse par des personnages importants de l'histoire. Quand Lupin fait visiter ses galeries à la fin à Isidore, c'était bien mais pressant car on a envie de savoir le dénouement final. Qui est plutôt triste, soit dit en passant. L'écriture est légère, le roman se lit vite mais ils convient à tout le monde à partir de l'adolescence.

  Sympathique et prenant, ne manquez pas ce roman qui vous surprendra !

Résumé extrait de la quatrième de couverture :

Arsène Lupin est-il mort ? Ou a-t-il enfin trouvé son maître ?

  Un lycéen surdoué, détective amateur, prétend avoir percé le mystère de l'abbaye en ruine ; il est sur la piste de secrets tellement considérables que seuls les rois de France en possédaient la clé.

  Le gentleman cambrioleur, déjà vaincu par l'amour, sera-t-il pris au piège par Isidore Beautrelet ?

Texte intégral.

Coûte : 5, 60 €

En poche.

10 chapitres.

Le livre de poche jeunesse.

Sorti en 1964.

challenge-jeunesse-2

 

Vous avez aimé ce roman ? Lisez aussi un cadavre dans la bibliothèque !

Et commentez cet article !



Publié dans critiques

Commenter cet article

AAAL 05/05/2012 16:20

Nous en avons tous rêvé, Jacques Derouard et les Editions des Falaises l'ont fait !

Eh oui, il est là, tout odorant d'encre fraîche, mon volume de L'Aiguille Creuse. Jugez du peu : 'L'édition originale illustrée, introuvable depuis 1909". La première page de mon exemplaire m'est
dédicacée, si ce n'est par Maurice Leblanc, par J. D. lui même. Vous comprendrez que j'en garde l'envoi en vous livrant le reste. Et si les es décors ne sont pas de Roger Harth ni les costumes de
Donald Cardwell, le texte est bien de Maurice Leblanc, la préface et les notes, abondantes, de Jacques Derouard et les illustrations - d'origine - de Maurice Mahut.

Le roman est reproduit tel qu'il parut en feuilleton de novembre 1908 à mai 1909, dans Je sais tout. En 1909 paraissait la toute première édition en librairie... et les première coupes du texte.
Beaucoup d'éléments relatifs à l'histoire de la Normandie avaient été supprimés, le découpage du récit avait été modifié et les intertitres d'origine avaient tout simplement disparu. Les éditions
se succèdent et les chiffres donnent le vertige : 40 000 exemplaires en 1916, puis 20 000 en 1918 pour atteindre un total de 120 000 exemplaires en 1922 et ce uniquement dans la collection des
romans d'aventure et d'action. Et Maurice Leblanc devient, à son corps défendant, un "écrivain populaire".

Jacques Derouard nous restitue donc ici, une somptueuse Aiguille creuse, dans toute la saveur de son "jus" d'origine, parfaitement assaisonnée de notes toujours très documentées, pertinentes et
passionnantes qui permettent de porter un regard neuf et étonné à la fois sur l'oeuvre et sur son auteur.

Et un coup de chapeau (haut-de-forme, grâce à Léo Fontan) à Jean-Marc Deverre et à François Banse, respectivement directeur général et directeur éditorial de PTC-Editions des Falaises qui ont fait
là une très belle oeuvre d'éditeur.

Lors de nos Journées Lupiniennes des 11, 12 et 13 mai prochains, l'AAAL aura le très grand plaisir de vous présenter L'Aiguille creuse, en présence de Madame Florence Boespflug-Leblanc,
petite-fille du Maître et de Jacques Derouard. Et vous pourrez acquérir l'ouvrage (à un prix d'Ami d'Arsène Lupin) et le faire dédicacer en duo et illico par Florence et Jacques, éminents membres
de notre Association.

Pierre-Antoine Dumarquez,
Président de l'AAAL
aaal.lupin@gmail.com

Ninon 08/05/2012 15:15



C'est bon à savoir =)